Gillis Neyts, un paysagiste brabançon en vallée mosane au XVIIe siècle

Gillis Neyts, a landscape painter from Brabant in the Meuse valley in the 17th century Exhibition: 28 May - 5 October 2008

Gillis Neyts, Sailing ships under full sail. London, British Museum

Gillis Neyts (1618?-1687), Sailing ships under full sail along a coast, 1665?
London, British Museum

Museum information

This is the very first exhibition dedicated exclusively to Gillis Neyts (Overijse 1618?–Antwerp 1687), painter, drawer and engraver. Gillis Neyts excelled in the art of developing landscapes with infinite variations. He settlee down in Antwerp where he married and in 1647 became master in the Guild of St. Luke. In 1653 he planned to go to Spain. Ten years later he travelled through the Meuse valley and became a citizen of Namur.

His production increased considerably. He visited every corner of this region, its cities, steep-banked valleys, imposing castles, ruins, rivers, luxuriant forests and seasides. Small scenes from daily life, carefully detailed, animate the foreground of these compositions, fixed in an atmosphere of soft serenity.

The exhibition also includes a most rare compilation of 232 drawings, all marked with a number and nicely bound in leather. This is, as far as we know, the only book that still exists, holding so many accomplished drawings of one single artist. It was recently discovered in a Vienna art gallery by Dr. Pierre Gustot, the author of the monograph dedicated to Gillis Neyts.

From the museum website

Gillis Neyts, peintre, dessinateur et graveur du XVIIe siècle fait l’objet pour la première fois d’une exposition qui lui est entièrement consacrée.

C’est au Musée provincial des Arts anciens du Namurois, où en 2000 s’était tenue l’exposition « Autour de Henri Bles », qu’un certain nombre de peintures dessins et estampes offrent à un large public la possibilité d’une confrontation originale.
G. Neyts serait né à Overijse, dans le Brabant flamand vers 1618. Peut-être formé à l’école bruxelloise de paysage, c’est à Anvers qu’il s’établit où en 1647 il est inscrit comme maître à la SintLucasgilde.

En 1653, selon une note manuscrite, il projette un voyage en Espagne. Quelques années plus tard, en 1662, débute la période la plus prolifique de sa carrière avec les premières vues de la région mosane. L’artiste sillonne la vallée de la Meuse depuis Agimont jusqu’à Jehay, déniche les coins les plus secrets dont il s’inspire abondamment dans ses paysages baignés d’une douce lumière.

Etendues boisées traversées d’une rivière bordée de rochers, vallées aux versants escarpés, villes blotties aux pieds de collines, ruines,… Souvent ces vues sont animées de petites scènes de la vie quotidienne. Celles-ci témoignent des activités de la campagne, des abords des villes, des ports et confèrent à ces oeuvres beaucoup de charme.

Les tableaux et les dessins se caractérisent par une grande finesse d’exécution et par un souci constant de traduire l’atmosphère paisible des régions visitées.
L’artiste s’établira quelques temps dans le Tournaisis et dans la ville de Lille avant de regagner Anvers où il mourra en 1687.

Publication

Un paysagiste brabançon en vallée mosane au XVIIe siècle, Gillis Neyts
Pierre Gustot, with an essay by Sabine van Sprang, «Jalons de la peinture de paysage dans les Pays-Bas méridionaux aux XVIe et XVIIe siècles»
320 pp., illustrations of 81 paintings, 334 drawings and 30 engravings
Published as vol. 36 in the series Monographies du Musée des Arts anciens du Namurois, Namur 2008