CODART, Dutch and Flemish art in museums worldwide

Van Dongen

Exhibition: 25 January - 9 June 2002

Curator

Daniel Marchesseau

Museum information

Over 100 works by the Dutch-French master. The first monographic exhibition on van Dongen in Switzerland.

From the museum website

La Fondation Pierre Gianadda présente la première rétrospective consacrée au peintre Kees Van Dongen (1877-1968)organisée en Suisse.

Un ensemble d’une centaine d’Ĺ“uvres retrace le parcours d’un artiste qui a souvent suscitĂ© des polĂ©miques en raison de son individualisme très marquĂ©, de ses prises de position et de son parcours pictural. L’annĂ©e 1914 articule les deux grandes pĂ©riodes de sa longue carrière. La première, qui dĂ©bute aux Pays-Bas vers 1895 et se poursuit Ă  Paris, en particulier Ă  Montmartre et Ă  Montparnasse, reste celle des annĂ©es marquantes du Fauvisme: Ĺ“uvres d’une formidable libertĂ© pour la couleur avec laquelle Van Dongen entretient un rapport quasi charnel. Parmi les tableaux prĂ©sentĂ©s, certains sont exposĂ©s pour la première fois (Jeune Fille Ă  la bottine, avant 1914). La seconde pĂ©riode est celle des portraits de commande mais aussi des voyages (CafĂ© Florian, Venise, 1921) et du mythe de l’Ă©ternel fĂ©minin.

NĂ© le 26 janvier 1877, Ă  Delfshaven, un faubourg de Rotterdam situĂ© en plein polder, Kees Van Dongen suit durant quatre annĂ©es les cours de l’AcadĂ©mie des Arts et des Sciences de Rotterdam. Trois tableaux Ă©voquent ses annĂ©es de jeunesse et ses dĂ©buts de peintre aux Pays-Bas, dont l’impressionnant Autoportrait de 1895, conservĂ© au MusĂ©e national d’art moderne Ă  Paris.

En 1899, il s’installe dĂ©finitivement Ă  Paris oĂą il rejoint sa compagne Augusta Preitinger, dite Guus. Sa sensibilitĂ© le rapproche alors des milieux anarchistes. Il rencontre l’Ă©crivain FĂ©lix FĂ©nĂ©on avec lequel il noue d’emblĂ©e une profonde et durable amitiĂ©. Un temps, il dĂ©laisse la peinture pour se consacrer Ă  l’illustration en collaborant Ă  des revues politiquement et socialement engagĂ©es. Son sujet de prĂ©dilection est le milieu des prostituĂ©es et des courtisanes, thème central qu’il dĂ©veloppera dĂ©sormais (Les entraĂ®neuses, vers 1905; Nini la parisienne, entre 1906 et 1910; Les pĂ©ripatĂ©ticiennes, vers 1920).

Catalogue

Le catalogue reproduit en couleurs toutes les œuvres exposées. Sous la direction de Daniel Marchesseau, rédigé par Dany Sautot, Gilles Leroy et Pascaline Noack, avec des textes de Christian Briend, Philippe Dagen et Françoise Marquet.

Daniel Marchessau, Kees van Dongen, Martigny (Fondation Pierre Gianadda) 2002. 215 pages. Illustrated.